Très mauvais coaching, à part ça les joueurs ont fait leurs max et se sont épuisé pour rien.
Un Sektioui extraordinaire sur le banc de touche et qui ne sait pas ce qui lui est arrivé pour jouer si mal, ça reste gravé dans la tête (le pauvre ne sait pas que c'était la faute à Michel avec son absence de schémas tactique et de lecture pragmatique du match).

Une équipe sans tactique, les individualités débordent, voir ce que fait Sektioui avec Porto, Hadji avec Nancy, Boucherouane avec l'Espérance de Tunis, le malheureux Fouhami avec le Raja, Ouadou aussi.

Ce qui énerve c'est la passivité d'Henry Michel, il n'as meme pas tenté de bouger un peu de son banc de touche, à plusieurs occasions :
-  après le 1er but de la Guinée.
-  après le 2ème but de la Guinée.
-  après l'expulsion du Feindonou.
-  et même après le but de Boucherouane.

Un touriste muet, qui a bousillé toute les équipes de la planète, Maroc, Tunisie, Cameroun, Cote d'Ivoire et j'en passe.

zaki_badouHenri Michel out, je regrette Zaki, il avait un tempérement patriotique et très réactif. On partageait le même bonheur et le même malheur.

Il ne faut pas oublier la fédération marocaine du football et sa gestion des coachs, Henri Michel, Kaspersjak, madih, Zaki, Troussier, Fakher, Henri Michel. Que des nuls qui dirrigent une fédération de football, ils doivent présenter des comptes.

Ce qui est regrettable dans tout ça c'est l'effectif extraordinaire qu'on a. Alors il faut leurs emmener un coach fiable, et pour le moment c'est le seul Zaki qui a montré son potentiel d'entraineur à exploit.

Je m'épargne les calculs mathématiques conditionné par une victoire marocaine sur le Ghana, c'est à Michel et ses recruteurs de la fédération Royale de football de le faire.